Comment être créatif en confinement ?

  • mai 8, 2020
  • Laurine Jx
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Depuis le début du mois de mars, comme pour la plupart des mes collègues photographes, mon activité est amplement perturbée par le coronavirus. Devoir rester chez soi était au début difficile à envisager, car cela impliquait l’annulation ou le report de beaucoup de séances photos (et surtout, de mariages). Afin donc de ne pas sombrer dans une sécheresse créative et une déprime générale, j’ai vu cette situation comme une opportunité pour pouvoir créer de nouvelles choses. Qui ne s’est jamais plaint de ne pas avoir assez de temps pour explorer un nouvel art, se cultiver, essayer de nouvelles choses ? J’ai donc essayé, quotidiennement, d’entraîner mon oeil créatif, que ce soit en photo, en graphisme ou dans d’autres domaines que j’ai tenté d’explorer (tant bien que mal).

Bien que le confinement touche à sa fin dans quelques jours, je me suis dit que ces conseils pourraient s’appliquer de façon générale si vous souhaitez développer votre créativité sans savoir par où commencer. J’écris donc cet article avec quelques conseils que j’aurais aimé lire au tout début.

Créer tous les jours

La base dans toute activité (quelle soit sportive, artistique…) est la régularité. Ce n’est pas en faisant quelque chose une fois qu’on deviendra bon. Créer un petit peu tous les jours sera pour moi plus efficace sur le long terme que de faire de longues sessions une fois de temps en temps. Ainsi cela peut être 10, 15min tous les jours si vous n’avez pas plus de temps à y accorder, mais ces quelques minutes permettront dans un premier temps de se créer une routine et de s’y tenir. Au bout d’un moment, vous passerez naturellement plus de temps sur l’activité en question car vous aurez amélioré vos compétences et vous pourrez explorer de nouvelles pistes.

Ne pas avoir peur de l'échec

Lorsqu’on débute n’importe quelle activité artistique, il est rare que l’on soit bon dès le premier essai. En réalité, même après beaucoup de temps de pratique, l’échec reste présent au quotidien. Bien que cela soit décourageant au premier abord, échouer permet au cerveau d’analyser ce qui ne va pas et trouver des solutions qui sur le long terme vous permettront de vous améliorer. L’important, vous l’aurez deviner, c’est de participer.

Explorer de nouvelles pistes

De plus, voir beaucoup de temps devant soi (si vous en avez) dans des moments comme ça permet d’explorer de nouvelles techniques que vous n’avez pas l’occasion ou le temps de tester avant. Pour ma part, en photo je me suis essayée aux autoportraits, à la photo culinaire, et je me suis challengée tous les jours à prendre au moins une photo qui me plaisait, au téléphone ou avec mon appareil. Petit à petit j’ai eu l’impression d’être plus instinctive et d’avoir un oeil plus avisé lorsqu’il s’agissait de prendre des photos de moments ou scènes banals.

Nourrir son inspiration

Nous vivons dans une ère où tout est à portée de main, notamment les ressources pour apprendre mais aussi s’inspirer. Prendre du temps pour ça permet d’alimenter son imaginaire créatif et nourrir son cerveau d’éléments qui lui serviront à créer au moment venu. Cela peut passer par la lecture mais aussi par des moyens numériques qui rassemblent des milliers de projets pour alimenter sa culture. Un des plus connus est Pinterest, qui permet de sauvegarder en tableaux et catégories les images qui nous plaisent. Vous pouvez également aller faire un tour sur Behance ou Dribble, de vraies mines d’or concernant les projets graphiques (photo, illustrations, graphisme mais pas que). Passer quelques dizaines de minutes sur ces sites chaque jour permet de trouver de nouvelles idées, d’affiner son oeil et son appréciation créative.

Plus qu'à créer

La dernière étape et la plus importante : se lancer. Que ce soit dans la photo, la peinture, le graphisme, la couture, ou tout autre activité que vous souhaitez améliorer ; il n’y a pas de meilleures façons d’apprendre que d’essayer. Et persévérer !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur whatsapp
WhatsApp